Voici, ce sur quoi je me suis arrachée les cheveux durant plusieurs jours, avant de m'octroyer une pause graphique bien régénératrice! J'ai trouvé le courage de m'y remettre hier et j'ai terminé la bride de boutonnage ce matin.
A la base, je suis tombée amoureuse de cette robe issue d'un livre japonais dont j'ai oublié le titre, que j'ai raté aux enchères sur Ebay, mais que j'avais pris la précaution de sauvegarder en image.

39

Rien de compliqué, à priori, une robe à encolure djellaba à laquelle est rajouté un col, un bouton et une bride de boutonnage! Ok, je me lance.
Je pars du patron de la tunique à encolure Djellaba des IPFM. Jusque-là tout va bien, ou presque car la première difficulté est de tout faire rentrer dans 1,50 m alors qu'il est préconisé 2 m. Je suis obligée de diviser mon devant en deux parties, corsage et jupe. Une couture supplémentaire, du temps perdu, mais rien de grave. J'ai réduit le décolleté pour être plus ras-du-cou. Et je commence à reproduire en agrandissant un col similaire à celui désiré, sur le seul livre japonais en ma possession. Et là, déjà, ça se corse. Je fais un essai et ça ne s'adapte pas du tout! Me voilà donc en train d'improviser un patron de col aux dimensions de ma robe, alors que je n'en avais jamais posé de ma vie! Challenge... Résultat plutôt satisfaisant, sauf que je ne sais pas ce que j'ai fabriqué, j'ai 1 cm de moins de chaque côté de l'encolure! Il y aura un bouton, donc on va dire que le décalage est volontaire, hum... Arrive le moment crucial des manches. Alors, j'ai peut-être des bras de nageuse est-allemande, à force de porter 13 kg tout la journée, ça fini par muscler, mais bon, je taille pas un 52 uniquement des bras et un 46 pour le reste, l'ampleur de la jupe ayant été réduite en 40 (oh la la, mais c'est quoi ces mensurations! Une bouteille de Perrier renversée!)!!! Prévoyante, j'avais pourtant rajouté dès le départ un bon cm de chaque côté et bien ça n'a pas été suffisant! Et cette fois-ci, impossible d'abandonner lâchement, je voulais absolument des manches, puisque cette robe est destinée à être portée cet automne! J'ai encore calculé un bon moment, et la seule solution qui m'ait traversé l'esprit fût de rajouter un triangle qui part de l'aisselle au coude, entre les deux coutures de la manche. Je sais pas si je suis très claire? Si vous avez d'autres suggestions pour une prochaine fois, merci d'avance! Ouf, à partir de là, de la rigolade, enfin!!! J'ai mis un biais au manches pour faire un rappel du col et rajouté à l'encolure un bouton et une bride de boutonnage (réalisée à la main au point de boutonnière). Résultat en images.

02_djellaba_02

Quelques détails

02_djellaba_03

02_djellaba_04

02_djellaba_07

Tissu: Lin mélangé viscose, gris à fines rayures blanches, Mondial Tissu.
Belle qualité, lourd et chaud, idéal pour l'automne. Un régal à coudre et à repasser (froisse peu d'ailleurs), le seul hic, car il en faut bien un, c'est qu'il gratte légèrement. En espérant que cet effet s'atténue avec le temps et les lavages.
Col, parmentures et ourlets, coton gris à petites fleurs, Décor Discount

En résumé, je ne suis pas vraiment arrivée au résultat escompté, mais suis tout de même satisfaite du rendu obtenu. Si je veux un col qui ressemble à la celui de la photo du livre et bien va falloir que l'achète, voilà! J'ferais mieux la prochaine fois!